Logiciel libre : Définition et résumé

Logiciel libre : Définition et résumé

Si vous utilisez VLC ou OpenOffice, alors vous utilisez un logiciel libre, mais qu’est-ce qu’un logiciel libre et est-ce la même chose qu’un logiciel Open Source ?

Bien des questions gravitent autour des logiciels libres et les réponses sont parfois peu claires ou imprécises. Nous allons donc expliquer le plus simplement possible ce qu’est un logiciel libre et comment fonctionne-t-il.

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Comme son nom l’indique, un logiciel libre est donc théoriquement libre d’utilisation, vous pouvez en faire à peu près ce que vous voulez : l’utiliser, le modifier et le redistribuer. Il faut bien comprendre qu’un logiciel est considéré comme libre uniquement si sa licence est libre. La licence définit le logiciel dans ce cas.

Pour vous donner un exemple, si demain vous souhaitez modifier OpenOffice pour lui ajouter une fonctionnalité et le distribuer en ligne, vous en auriez le droit.

Petite note supplémentaire, un logiciel libre n’est pas forcément gratuit ! Certains sont payants, mais généralement à des prix relativement bas comparés aux alternatives payantes.

L’un des avantages de ces logiciels se trouve dans le fait que la liberté de modifications et de corrections du code permet d’avoir des versions corrigées rapidement. Autrement dit, ces logiciels sont reconnus pour avoir une bonne fiabilité et en cas de problème une réaction rapide pour la correction.

Les terminologies

On entend souvent parler de logiciels libres mais également de logiciels Open Source, sont-ils similaires ou différents ? En général on considère que ces deux termes sont juste synonymes et désignent donc le même type de logiciels.

Les deux termes viennent du fait qu’il existe deux associations majeures qui s’occupent des licences caractérisées comme « libre » : La « Free Software Foundation » et l’« Open Source Initiative ». La première utilisant le terme de logiciel libre et la seconde le terme de logiciel Open Source. Toutefois il existe des différences dans les objectifs de ces deux organisations que nous n’allons pas énumérer ici car cela n’apporte pas plus d’informations sur les logiciels libres.

Pour compléter cette partie, il existe depuis maintenant un certain temps le terme de « FLOSS » qui regroupe les autres termes. « FLOSS » pour « Free/Libre/Open Source Software ».

Comment sont désignés les autres logiciels ?

Si vous parlez de logiciels comme ceux de Microsoft par exemple, alors on les appelle des logiciels propriétaires. En réalité ce terme est très simple, cela veut simplement dire que le code source de ces logiciels à un propriétaire qui lui et lui seul a tous les droits, dans ce cas Microsoft.

Si vous avez déjà fouillé dans les dossiers de votre ordinateur, vous avez dû vous rendre compte que ces logiciels ne sont pas fournis avec leur code source, uniquement un fichier « exécutable ». Cela vient du fait que ces éditeurs ne fournissent pas le code source qui est la propriété de l’entreprise et donne uniquement la version que seul l’ordinateur peut utiliser, le fichier exécutable.

Vous pouvez voir cela comme votre logement. Si vous êtes locataire vous ne pouvez rien modifier sans l’autorisation du propriétaire, alors que si c’est vous le propriétaire vous pouvez faire ce que vous voulez.

Pour finir

Nous espérons que ce petit article sur les licences et les logiciels libres vous aura apporté les réponses que vous recherchiez. Le sujet est bien plus complexe quand on se plonge dans les détails et est très passionnant pour qui s’intéresse à ce domaine. Vous pouvez donc considérer cet article comme un contenu « vulgarisateur » pour comprendre les bases du sujet.

Laisser un commentaire