11 Catégories de logiciels malveillants

11 Catégories de logiciels malveillants

L’utilisation de l’ordinateur est quelque chose de tout à fait courant aujourd’hui. Bien que l’on ne comprenne pas bien toute la technologie qui se cache derrière cet appareil, nous sommes nombreux à y être confrontés au quotidien. Le problème, lorsque l’on ne maîtrise pas complètement une technologie, c’est que l’on n’a pas forcément tous les bons réflexes. Certaines de nos actions peuvent conduire à l’apparition d’un virus, ou plutôt devrions-nous l’appeler malware, ou logiciel malveillant.

C’est quoi un logiciel malveillant (malware) ?

Le terme “malware” provient de la contraction des termes “malicious” (signifiant “malveillant”) et “software” (qui signifie “logiciel”). La traduction exacte en français est “logiciel malveillant”, mais on peut également l’appeler maliciel, pourriciel ou encore tout simplement “programme malveillant”.

Comme son nom l’indique, le malware est donc un logiciel ayant de mauvaises intentions. En réalité, c’est un logiciel qui a été créé dans le but de nuire à un ordinateur, à un système informatique. Attention cependant, on entend souvent parler de virus, mais il faut savoir qu’un virus n’est autre qu’une catégorie de malware. Il en existe bien d’autres, tous ayant des buts divers et des façons de nuire différentes.

Vous pensez être infecté par un malware ? Nous nous recommandons la lecture de notre article sur le logiciel de désinfection AdwCleaner.

Les types de logiciels malveillants

deux catégories de logiciels malveillants malware

Il existe un grand nombre de malwares différents et il serait difficile de tous les aborder en un seul et unique article. Si nous devions ne citer que deux catégories de logiciels malveillants malware, on pourrait mentionner le virus ou le ver. Voici les catégories de logiciels malveillants les plus courants qu’il est important de connaître.

Le virus informatique

Le plus ancien des malwares et surtout, le plus répandu est bel et bien le virus. Il s’agit d’un programme informatique qui peut se répliquer sur différents fichiers d’un ordinateur et affecter ainsi tout le système. La gravité des conséquences peut être plus ou moins importante en fonction des virus.

Le ver (ou worm)

Le ver informatique est différent du virus, car il est capable de se répandre sur d’autres ordinateurs. Il parvient à se dupliquer sur d’autres appareils via le réseau internet notamment. Ainsi, il peut arriver sur un ordinateur à la suite d’un envoi d’email, d’un partage de fichier ou encore via des outils de messagerie instantanée.

Le spyware

Le spyware est presque aussi connu que le virus, mais n’a pas pour but d’endommager un ordinateur. Son rôle est plutôt d’espionner les habitudes de son utilisateur. Une fois qu’il s’est inséré dans un système, il permet en effet à des personnes malintentionnées d’avoir accès à des informations et données personnelles à l’insu de l’utilisateur. Il est par exemple possible d’avoir accès aux recherches effectuées ou directement aux fichiers contenus dans l’ordinateur.

Le cheval de Troie

Les chevaux de Troie ne sont pas des malwares à proprement parler. Il s’agit de logiciels tout à fait normaux qui sont contaminés par ce que l’on appelle une “charge utile”. C’est cette charge, qui est donc dissimulée dans le logiciel, qui peut nuire à l’ordinateur.

La porte dérobée

Aussi appelé backdoor en anglais, la porte dérobée est souvent une conséquence d’un cheval de Troie. Ce type de malware permet d’utiliser l’ordinateur à distance et ce, à l’insu de son propriétaire. Une personne malintentionnée peut alors installer d’autres logiciels sur l’ordinateur, supprimer ou encore voler des fichiers.

Le rootkit

Ce type de malware est aussi appelé “malware furtif” et comme ce nom l’indique, le but de ce logiciel est de prendre le contrôle d’un ordinateur en toute discrétion afin d’effectuer des actions à l’insu de son propriétaire. Là encore, il s’agit d’un logiciel malveillant de type cheval de Troie.

Le Rogue

Le rogue est un autre type de malware. Il est visible, mais prend la forme d’un antivirus ou d’un anti-spyware. En fait, c’est souvent par le biais d’une fenêtre publicitaire que le rogue apparaît. Il vous indique qu’un virus a été détecté sur votre ordinateur et vous invite à télécharger un antivirus, qui en réalité n’est rien d’autre qu’un véritable malware destiné à infester votre appareil.

RansomWare

Cette catégorie de malware est apparue il y a peu de temps et permet de crypter des fichiers sur un ordinateur. Le problème, c’est que l’utilisateur n’a donc plus accès à ces fichiers. On lui demande alors une rançon pour récupérer cet accès.

Browser Hijacker

Un browser hijacker quant à lui, s’en prend à votre navigateur web. Tout ce que vous faites dans votre navigateur peut alors être espionné et même altéré. Ainsi, des publicités peuvent apparaître lors de votre navigation ou l’ouverture de pages About:blank, on peut vous inciter à télécharger un autre malware ou pire encore, vos informations confidentielles peuvent être dérobées.

Le Keylogger

Pour finir, il existe également des malwares dont le but est d’enregistrer l’utilisation des touches d’un clavier. De ce fait, les pirates peuvent récupérer des pseudos et mots de passe pour se connecter à votre place sur des sites web et y effectuer des actions non désirées.

Dialer

Le dialer était encore très répandu il y a quelques années, mais est aujourd’hui beaucoup moins fréquent depuis l’apparition des box ADSL et Fibre que nous utilisons. Il s’agissait en effet de composer un numéro de téléphone surtaxé en utilisant votre modem RTC pour en percevoir les commissions.

Laisser un commentaire