generationcyb.net pointcyb lien vers les points cyb
Inscription à la lettre d'information | Fil infos rss 

 

Accueil > Politiques publiques

Le ministère de la Jeunesse souhaite encourager et accompagner la création de jeux vidéos

et forme le vœu de la création d’un Plan National d’Education aux Médias.

Version imprimable Version imprimable


Jean-François Lamour, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, est intervenu lundi 11 septembre 2006 en conclusion du colloque "Quelle politique pour les jeux vidéo", organisé à l’Assemblée Nationale par le député Patrice Martin-Lalande en présence notamment d’associations de familles et d’entreprises du secteur.

Voici quelques extraits du discours du ministre :

"Mais au delà de la réglementation c’est à la formation à l’outil que je fais confiance. C’est fidèle à cet esprit que je forme le vœu de la création d’un Plan National d’Education aux Médias. Je suis convaincu que ces nouvelles technologies, pour être bien utilisées et maîtrisées, exigent que nous répondions à un enjeu majeur pour l’avenir, à savoir l’éducation à l’image.

A cette fin, je mettrai en place, dans plusieurs régions à titre expérimental, un plan de formation et d’éducation à l’image en coopération notamment avec les ministères de l’éducation nationale et de la culture, le milieu associatif et le secteur privé.

Par ailleurs, parce que je crois que la révolution numérique ne doit pas creuser le fossé entre les générations mais au contraire favoriser les échanges, je lancerai un appel à projets en direction du monde associatif et des collectivités locales, afin de mener et soutenir des actions d’éducation à l’image entre parents et enfants, adultes et jeunes, éducateurs et élèves.

Je sais que nous pouvons obtenir le meilleur des jeux vidéos, qu’ils sont pour tous les âges une éventualité d’échange, de partage, de plaisir, de création, et même de solidarité.

C’est une formidable opportunité créative, innovante et éducative à ne pas manquer. Notre devoir c’est de permettre aux jeunes qui le souhaiteront s’en sasir.

C’est l’un des enseignements que je tire des travaux que je préside avec Jean-Pierre Cottet sur la place et l’image des jeunes dans notre société.

Pour beaucoup de jeunes, entrer dans l’immatériel, se fondre dans plusieurs rôles, tester diverses personnalités et histoires, passer outre les barrières du temps, de l’espace, des frontières, de l’argent, n’est pas seulement source de crainte. C’est d’abord une chance et une liberté.

Le jeu vidéo peut être une bonne école de la vie, un lieu où l’on apprend à échouer et à recommencer, mais aussi un lieu convivial où l’on se rencontre et où l’on s’entraide avec le développement des jeux en réseau.

Il peut aussi récompenser l’effort, la ténacité, l’audace, l’ingéniosité et contribue de ce fait à l’estime de soi. Il peut donner confiance en soi ce qui est particulièrement précieux chez des adolescents qui parfois se sentent inutiles voire dévalorisés. Je sais d’ailleurs, au risque de surprendre, que certains thérapeutes ont recours aux jeux vidéos comme antidépresseur.

Simplement comme toute thérapie il ne faut pas en abuser.

Mais sachez qu’une récente étude de l’OCDE affirme que la pratique des jeux vidéos développe les habiletés motrices et intellectuelles, au point d’influer favorablement sur les résultats scolaires.

Les jeux vidéos sont enfin un considérable outil au service de la créativité, mais aussi de l’éducation et de la citoyenneté.

Souhaitant mettre mon ministère au service de cette richesse et souhaitant encourager des jeunes à développer ce potentiel, j’ai décidé de mener à bien deux actions :

Action de soutenir et de valoriser l’innovation et création technologique. A cette fin, j’ouvrirai le programme « Envie d’agir » à de tels projets en 2007, et dédierai notamment une catégorie du concours national « Envie d’agir » aux jeux vidéos et aux développements technologiques.

Action en parallèle de récompenser et de promouvoir les meilleurs jeux vidéos de l’année par les jeunes et les associations. A l’instar du Prix Jeunes Talents décerné lors du Festival de bande dessinée d’Angoulême, ou du Prix de la Jeunesse lors du Festival du film de Cannes, j’ai décidé de créer dès 2007 un prix « Jeux Vidéos » jeunesse et sports."

Source : www.jeunesse-sports.gouv.fr


Mis en ligne le lundi 2 octobre 2006



Répondre à cet article

Forum

Contact | Plan du site | Espace privé
Dernier ajout : vendredi 24 mai 2013 | 821 articles sur ce site.

Generationcyb.net est motoris´ par Spip 1.9.2e associ´ a un squelette spip Rizom
Sauf indication, les articles sont mis a disposition sous un contrat Creative Commons
Ministere en charge de la jeunesse Institut national de la jeunesse et de l'education populaire Information jeunesse Centre d'information et de documentation jeunesse