generationcyb.net pointcyb lien vers les points cyb
Inscription à la lettre d'information | Fil infos rss 

 

Accueil > Accès public à Internet > Formation-emploi

Animer un documentaire-débat sur la société numérique et la cohésion sociale

la place du documentaire dans l’éducation au multimédia

Version imprimable Version imprimable


ATELIERS DOCUMENTAIRES

22 mars, 23 mars et 24 mars 2011

au CREPS Ile de France - Colette BESSON

il reste encore quelques places ! (frais pédagogiques pris en charge par le CREPS pour les animateurs Points CYB)


ATELIERS DOCUMENTAIRES

22 mars, 23 mars et 24 mars 2011

1er jour : mardi 22 mars 2011

9h00 : Accueil des participants autour d’un petit-déjeuner

9h30 – 12h15 : Vers un cinéma de filmeurs (texte joint p )

Projections de : Derniers mots ma sœur Joke de Van der Keuken, projeté intégralement. Et la vie de Denis Gheerbrant (extrait) Le plein pays d’Antoine Boutet (extrait) Libro nero de Daniela de Felice, 19’, projeté intégralement

Intervenant : Patrick Leboutte, critique itinérant, essayiste, professeur d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’INSAS (Belgique)

12h30 : Déjeuner.

14h00 – 18h00 : Vers un cinéma de filmeurs

Projection d’extraits de films : A l’Ouest des rails de Wang Bing, Cités de la plaine de Robert Kramer, Cavalier.

Intervenant : Patrick Leboutte, critique itinérant, essayiste, professeur d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’INSAS (Belgique)

19h00 : Dîner

20h - 22h : Festival Cinéma du Réel : « Rendez-Vous Hors les Murs » Projection en avant- première de La mort de Danton d’Alice Diop, film de la sélection française du Festival Cinéma du Réel 2011 Rencontre, débat avec la réalisatrice

2ème jour : mercredi 23 mars 2011

9h - 12h : Usages des images d’archives dans les écritures documentaires : histoire et enjeux

« Alors que le nombre de productions audiovisuelles à base d’images anciennes, tournées par des professionnels ou des amateurs, ne cesse d’augmenter, il est important d’interroger ce type de pratique que l’on désigne parfois sous l’expression "film de montage". L’objectif de cette intervention est de réfléchir à la problématique du réemploi des archives au cinéma et à la télévision dans une perspective historique ou mémorielle. Cela commencera par une rapide présentation de la notion "d’images d’archives", des questions de conservation et de restauration. Il s’agira ensuite, à partir de l’étude de plusieurs exemples de formes documentaires pris à différentes époques, d’étudier les types d’usage et de recyclage de ces images, de relever les constantes et les évolutions ». Laurent Veray Projection d’extraits de films : Lumière d’Eric Rohmer , Le fond de l’air est rouge et Le tombeau d’Alexandre de Chris Marker, Chili, la mémoire obstinée de Patricio Guzman

Intervenant : Laurent Véray , maître de Conférences en Etudes Cinématographiques à Paris Ouest (Nanterre) et réalisateur

12h15 : Déjeuner

14h - 18h : Création sonore et musicale

Projection dans son intégralité du film L’héroïque cinématographe de Laurent Véray et Agnès de Sacy. Musique : Stephane Bortoli, Martin Wheeler

« On m’a demandé d’intervenir en tant que compositeur de musique originale pour le cinéma documentaire… alors que, pour certains films sur lesquels je travaille, il n’est apparemment pas toujours évident que ce que je fais est de la "musique" ! … et puis avec les pratiques contemporaines qui consistent à sampler et trafiquer des sons, des notes, des motifs, voire des musiques entières, la notion d’"originale" devient complexe… ( et alors que pour certains de ces mêmes films, le statut de "documentaire" fait aussi débat). Quand je travaille sur un film, j’essaie juste de créer des "choses" qui vont contribuer à la fabrication d’une bande sonore qui va servir la vision du réalisateur. Que telle ou telle de ces "choses" devienne de la "musique" ou de la "création sonore" ; que ce soit une composition classiquement "originale" faite au piano ou plutôt le résultat d’un broyage informatique de matière sonore trouvée quelque part, peu importe, pour moi tout cela relève du même travail. Alors discutons de la création des bandes sonores aujourd’hui. » Martin Wheeler

Projection de films et extraits de films : Diane Wellington (15’) de A. des Pallières Polachromes : Istanbul (13’) et Naxis (extraits) de Damien Peyret

Intervenant : Martin Wheeler, compositeur de musique de films

19h00 : Dîner

20h - 22h : L’analyse filmique : La parole du témoin dans le documentaire de création

Projection de deux films : La mémoire de mon père de Patrick Zachmann Et deux épisodes de la série Les braves d’Alain Cavalier (Raymond Lévy et Jean Widhoff)

3ème jour : jeudi 24 mars 2011

9h – 12h : L’analyse filmique : La parole du témoin dans le documentaire de création

« Quelle est la particularité du témoignage quand il est filmé ? La caméra, loin d’apporter à la parole un simple surplus visuel, ouvre le cinéma documentaire à tous les possibles (la parole y est parfois performative, y compris dans la sphère judiciaire) et à tous les risques (éthique, esthétique). Il y a en effet mille façons de filmer le témoignage : simple montage de « têtes parlantes », exhaustivité du récit jusqu’à épuisement des moyens techniques, travail sur la voix off ou retour physique sur les lieux évoqués par le récit mémoriel… De Shoah à S 21 la machine de mort khmère rouge en passant par La Décomposition de l’âme, les documentaires qui s’appuient sur des témoignages résultent d’un ensemble de choix sur le traitement de la parole, de ce qui est raconté et de la façon dont le récit est dit, mimé ou revécu ». Charlotte Garson

Projection d’extraits ds films suivants : Chili, la mémoire obstinée de Patricio Guzman, De guerre lasse de Laurent Bécue-Renard, 48 de Susana de Sousa Dias, Z 32 d’Avi Mograbi, La Décomposition de l’âme de Massimo Ianetta et Nina Toussaint, Sobibor de Claude Lanzmann Intervenante : Charlotte Garson, critique de cinéma pour les Cahiers du Cinéma , les revues Etudes et Images Documentaires

12h15 : Déjeuner

14h – 18h : Cinéma documentaire et lien social : quelles actions, quelles portées ?

Le cinéma documentaire est devenu ces dernières années initiateur de débats de société essentiels : désormais de multiples structures socio-culturelles viennent s’appuyer sur les sorties en salle et sur des catalogues de plus en plus riches pour dynamiser des rencontres, étayer des séminaires… De véritables ponts se s’établissent entre la création cinématographique et l’activité citoyenne.

Au cours de cette demi-journée, différents intervenants, partis prenantes dans ces pratiques, interviendront pour faire part de leurs expériences en la matière.

Projections des films La motivation d’Emmanuel Gras et Ebullition d’Anne Toussaint

Intervenantes : Manée Teyssandier, co-présidente de l’association Peuple et Culture Corrèze, Gertrude Dodart, directrice de l’association Paris-Macadam, Anne Toussaint, réalisatrice, programmatrice pour l’association Les Yeux de l’Ouie.

18h : Synthèse du stage autour d’un verre.

Fin du stage


Mis en ligne le vendredi 11 mars 2011



Répondre à cet article

Contact | Plan du site | Espace privé
Dernier ajout : vendredi 24 mai 2013 | 821 articles sur ce site.

Generationcyb.net est motoris´ par Spip 1.9.2e associ´ a un squelette spip Rizom
Sauf indication, les articles sont mis a disposition sous un contrat Creative Commons
Ministere en charge de la jeunesse Institut national de la jeunesse et de l'education populaire Information jeunesse Centre d'information et de documentation jeunesse