generationcyb.net pointcyb lien vers les points cyb
Inscription à la lettre d'information | Fil infos rss 

 

Accueil > Accès public à Internet > Formation-emploi

Animateur d’EPN, emploi ou métier ?

d’après Philippe Cazeneuve (extrait de la formation de septembre INJEP-Créatif)

Version imprimable Version imprimable


L’animateur multimédia a appris à marcher en marchant : il fallu qu’il soit opérationnel avant les formations adéquates et les homologations officielles. Cinq ans après le lancement en fanfare de ces nouveaux emplois… bilan et questionnements…



Quel est le rôle de l’animateur ?

Son rôle, selon Philippe Cazeneuve (CREATIF) est d’organiser la médiation des savoirs par :

- la connaissance de son public et plus particulièrement les représentations qu’il se fait du savoir qu’il va acquérir dans l’EPN.
- la maitrise des outils multimédias
- la connaissance du développement de ces technologies

Ces missions impliquent plusieurs champs de compétences :

- Concevoir et mener un projet d’animation
- Maitriser les outils informatiques
- Créer des oeuvres textuelles, graphiques, sonores ou multimédias

Son champ de compétences doit osciller entre animation et informatique ou entre animation et création graphique.

Les débouchés :

Animation socio-culturelle : VAE, accès à la fonction publique territoriale
Dans l’informatique : technicien, maintenance, formateur bureautique, etc.
Dans la communiation et la création graphique : PAO, webmestres, infographiste, etc.

Quel Avenir ?

La notion d’animateur multimédia est liée aux financements, lorsqu’il n’y a plus ces aides, cette notion peut être remise en cause.

Les activités d’accueil sont banalisées et fonctionnent dans des espaces préxistants (centres sociaux culturels, bibliothèques, etc.) sans financements supplémentaires.

Par exemple une bibliothèque qui employait un animateur multimédia en emploi jeune n’en réengagera le plus souvent pas un, une fois le dispositif emploi jeunes terminé. C’est le personnel de la bibliothèque qui se chargera de reprendre son « rôle » de façon édulcoré c’est à dire en ne conservant que la gestion des réservations de postes, etc. La partie initiation et formation serait alors confiée à d’autres structures comme les centres de formation, privés pour la plupart.

Le danger est d’arriver à un métier de formateur technique accompagné de personnes pour gérer les tâches quotidiennes de gestion. Disparaît alors toute la réflexion d’éducation et de citoyenneté.


Mis en ligne le mardi 30 décembre 2003



Répondre à cet article

Forum

Contact | Plan du site | Espace privé
Dernier ajout : vendredi 24 mai 2013 | 821 articles sur ce site.

Generationcyb.net est motoris´ par Spip 1.9.2e associ´ a un squelette spip Rizom
Sauf indication, les articles sont mis a disposition sous un contrat Creative Commons
Ministere en charge de la jeunesse Institut national de la jeunesse et de l'education populaire Information jeunesse Centre d'information et de documentation jeunesse