generationcyb.net pointcyb lien vers les points cyb
Inscription à la lettre d'information | Fil infos rss 

 

Accueil > Web pédagogique et citoyen > Fossé numérique

Africaden.net : la solidarité internationale qui passe par les NTIC


Version imprimable Version imprimable



Parce que certains usagers d’espaces publics numériques participent à des projets de développement des nouvelles technologies dans les pays du Sud, et parce que certaines structures qui accueillent des Points Cyb (comme le Centre information jeunesse de Cergy) sont labellisées relais Ritimo (centre de documentation pour le développement) [1], Générationcyb s’intéresse aux projets de solidarité internationale. Voici un nouveau coup de projecteur sur l’actualité du programme ADEN [2] - Appui au désenclavement numérique.

Rappel des objectifs du programme ADEN

Outil majeur dans la politique française de coopération visant à réduire la fracture numérique, le projet ADEN (www.africaden.net) est mis en œuvre dans 12 pays d’Afrique sub-saharienne francophones, anglophones et lusophones, sur la période 2003-2008. Doté d’un budget de 6 millions d’euros, le programme poursuit trois objectifs :
- démocratiser l’accès aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC),
- former les populations locales à leur utilisation,
- appuyer les usages, contenus et applications Internet favorables au développement.

La création de 60 centres d’accès public à Internet

Au 18 juin 2007, sur les 60 prévus au programme, 42 centres d’accès public à Internet sont opérationnels dans 11 pays et 16 nouveaux centres doivent encore ouvrir en 2007.
Ces centres sont situés dans des zones enclavées, souvent rurales ou péri-urbaines, marquées par l’absence de connectivité ou par une connectivité inadéquate (trop chère, de mauvaise qualité…). Le choix d’implanter les centres ADEN dans ces zones reflète également le souci de ne pas concurrencer de manière déloyale les structures d’accès public à Internet existantes, souvent des cybercafés privés. Ces centres ont vocation à être gérés par des acteurs de la société civile : association, organisation non-gouvernementale, antenne universitaire, église, collectivité locale, station de radio… Chaque centre concrétise, sur le terrain, un partenariat entre l’ambassade de France dans le pays et un acteur de la société civile locale, les deux parties se répartissant les coûts d’installation et de fonctionnement du centre de manière à poser les conditions favorables à la pérennité du centre.

Le programme ADEN a également créé un "Pack ADEN" de logiciels libres, à disposition de ces centres d’accès publics et de tous les internautes : voir www.africaden.net/article.php3 ?id_article=174.

ADEN et l’Agence universitaire de la francophonie unissent leurs forces pour promouvoir les logiciels libres et la formation à distance

Le ministère des Affaires étrangères et européennes et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) ont signé, le 20 septembre 2007, un accord de partenariat pour renforcer leur collaboration dans la lutte contre la fracture numérique en Afrique et mener en particulier des actions de sensibilisation et de formation aux logiciels libres avec les axes suivants :
- facilitation de formation ouverte et à distance,
- accès aux informations et contenus scientifiques numériques en ligne,
- formations aux logiciels libres.

Des liens plus étroits vont être construits entre le réseau des centres ADEN d’une part et celui des Campus Numériques Francophones et Centres d’Accès à l’Information de l’autre.

L’accord est valable pour une période d’un an et sera décliné dans les 8 pays suivants : Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Guinée, Mali, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal.

Une nouveauté de 2007 : le "Fonds ADEN", ou appel à projets sur les usages et applications Internet pour le développement

Le "Fonds ADEN" [3] est destiné à soutenir les projets de production et de développement d’usages et applications Internet locaux. Les projets doivent déboucher sur une application informatique ou un contenu en ligne et être présentés par des structures établies dans les pays d’Afrique sub-saharienne.

Deux types d’aide sont proposés :

  1. une aide à la réalisation pour les projets dont la conception est finalisée et qui nécessitent un soutien financier et / ou technique pour leur mise en œuvre,
  2. une aide à la finalisation pour les projets qui nécessitent un soutien avant de rentrer en phase de mise en œuvre.

L’aide peut prendre l’une des formes suivantes :
- subvention (co-financement à hauteur maximale de 50% du montant total du projet),
- conseils techniques et conseils d’ingénierie de projet
- recommandations auprès d’autres bailleurs,
- prise en charge d’une étude de faisabilité.

En réponse au premier appel à projets du Fonds ADEN lancé le 23 avril 2007, 72 dossiers ont été reçus. Après examen, 40 dossiers ont été jugés éligibles au Fonds et ont, de ce fait, été examinés par le jury du Fonds.

Le 14 septembre 2007 s’est ainsi réuni le jury du Fonds ADEN, composé de représentants de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), de l’Institut de la Francophonie Numérique (IFN), de l’Espace Culture Multimédia Friche La Belle de Mai, du ministère français de la Culture et de la Communication ainsi que du ministère des Affaires étrangères et européennes. Voici la liste des projets acceptés :

CATEGORIE 1 : PROJETS ACCEPTES sous réserve d’informations complémentaires et/ou de révisions

Burkina
- Le Kiosque : Boala.net

Cameroun
- Sud & Tic : Cameroun-tic.org – Portail d’informations générales de référence sur les TIC au Cameroun
- Réseau ADEN Cameroun : Plate-forme de formation communautaire pour les usagers et personnels des centres ADEN

RCA
- UCACEC : Mise en place d’un système de transfert d’argent utilisant les réseaux numériques en milieu rural

RDC
- CEDESURK : Mise en ligne et animation du Portail Eb@le

Sénégal
- Manobi / UAEL : Plate-forme mutualisée de services mobiles et Internet d’aide à la gestion des collectivités locales
- Club de la solidarité numérique : www.handicap.sn le portail Internet sur le handicap au Sénégal

CATEGORIE 2 : PROJETS ACCEPTES sous réserve de renégociations

Burkina
- Yam Pukri : Projet de mise en place d’un portail d’information sur le développement au Burkina Faso : Faso Initiatives
- Mission catholique de Kombissiri : Solution (Intranet et Internet) de gestion des établissements primaires et secondaires
- Yelboundi : Zaanga, appui media au développement durable

Burundi
- Radio Isanganiro : Les TIC, la promotion du dialogue et du développement

Mali
- Université de Bamako : Logiciel Libre pour les Adventices de l’Agriculture Africaine (2L3A)

RCA
- CNF de Bangui / ANTEC : Lycée Virtuel
- Centre ADEN de Mbaïki : Construction d’un site web de la Préfecture de la Lobaye

Sénégal
- ADEPA : Développement d’un site web collaboratif pour améliorer la communication des organisations professionnelles de la pêche artisanale en Afrique de l’Ouest
- SUDES : Portail internet pour les droits de l’homme en Afrique
- INFORMORAC : Projet d’échanges et de suivi des formations d’un réseau de radios communautaires à travers la coproduction en ligne

Tanzanie
- TBS : Website for Tanzania Broadcasting Service


[1] Voir le site lancé par le CIJ Cergy : www.cergypontoisesolidaire.info, un site Spip permettant de fédérer différentes actions menées par les associations de solidarité de Cergy-Pontoise et de prolonger les débats éventuels sur la toile avec le grand public, tout en mettant en parallèle les valeurs de la solidarité internationale avec cellesdu logiciel libre. Pour les relais Ritmo, voir www.ritimo.org.

[2] Après notre article ADEN : développer l’accès public aux NTIC en Afrique de janvier 2004.

[3] Voir www.africaden.net/spip.php ?article437.

Mis en ligne le vendredi 28 septembre 2007



Répondre à cet article

Contact | Plan du site | Espace privé
Dernier ajout : vendredi 24 mai 2013 | 821 articles sur ce site.

Generationcyb.net est motoris´ par Spip 1.9.2e associ´ a un squelette spip Rizom
Sauf indication, les articles sont mis a disposition sous un contrat Creative Commons
Ministere en charge de la jeunesse Institut national de la jeunesse et de l'education populaire Information jeunesse Centre d'information et de documentation jeunesse